La Grande Guerre a fait des millions de morts parmi les Français et leurs Alliés, des soldats surtout mais aussi des infirmières qui ont péri victimes de leur dévouement

A la fin de la guerre, une femme admirable et généreuse, Juliette Adam, a lancé une souscription internationale pour l'édification d'un monument à la mémoire de toutes ces femmes, un peu oubliées, dont les noms ne figurent jamais sur les monuments aux morts.

Mais où édifier ce monument ? Elle choisit Reims "parce que le nombre des victimes y a été plus grand que dans toutes les autres villes de France."

Le monument est donc installé au centre du petit square de l'Esplanade Cérès (devenue depuis place Aristide-Briand). Un monument imposant et sobre, haut de cinq mètres, couronné d'une urne, oeuvre de l'architecte Charles Girault et du sculpteur Denys Puech. La colonne repose sur un socle octogonal où sont gravées les noms des pays qui ont participé au conflit.

L'une des faces représente deux infirmières soignant un blessé, l'une à genoux essuyant sa face ensanglantée, l'autre debout lui prenant le pouls au poignet. Sur l'autre face, un ange sème des roses sur ses pas.

L'inauguration a lieu le 11 novembre 1924 en présence de Juliette Adam qui a tenu à assister à la cérémonie malgré ses 88 ans.

"Reims Un Siècle d'Evénements 1900-2000" de Daniel Pellus, éditions Fradet

Reims : A la Mémoire des Infirmières
Reims : A la Mémoire des Infirmières

.

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

La 2e carte montre l'esplanade avant la construction du monument, cliquez dessus.
La 2e carte montre l'esplanade avant la construction du monument, cliquez dessus.

La 2e carte montre l'esplanade avant la construction du monument, cliquez dessus.

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

La 1e carte postale montre la construction du "Café de l'Esplanade", qui est achevée sur la 2e. Cliquez sur les photos.
La 1e carte postale montre la construction du "Café de l'Esplanade", qui est achevée sur la 2e. Cliquez sur les photos.

La 1e carte postale montre la construction du "Café de l'Esplanade", qui est achevée sur la 2e. Cliquez sur les photos.

Retour à l'accueil