Ce monument conçu par l'architecte Émile FANJAT, a été érigé grâce à une souscription publique lancée dès 1921, à l'initiative d'anciens du 132e Régiment d'infanterie, régiment installé avant-guerre à Reims dans la caserne Neufchâtel, pour honorer la mémoire des soldats tombés aux Éparges entre le 23 octobre 1914 et le 12 avril 1915.
La statue du Poilu qui surplombe ce monument est l'œuvre du sculpteur rémois Paul LEFEBVRE qui a ensuite réalisé la statuaire du Monument aux Morts de la Ville de Reims, inauguré en 1930.
Le monument a été inauguré le 11 novembre 1925 à son emplacement initial, cours Langlet, dans la perspective de la tour nord de la cathédrale.

Le monument aux morts des 132e et 332e RI a été transféré le 27 octobre 1933 place Léon Bourgeois, où il se dresse encore aujourd'hui.

Voir sur le site du CNDP/CRDP-reims l'article de J-P Husson. Vous pourrez voir le monument à ses différents emplacements et lire l'historique des régiments cités.

Carte Postale : collection B. Keller

Reims : Aux 132e, 332e R.I. et 46e Territorial - Monument
Reims : Aux 132e, 332e R.I. et 46e Territorial - Monument

Pour la "petite histoire" : Le 10 novembre 1920, un soldat du 132e RI, Auguste THIN, a eu l‘honneur de désigner dans la citadelle de Verdun, le Soldat Inconnu qui a été inhumé sous l’Arc de triomphe le lendemain

Photo / Montage © Béatrice Keller

Retour à l'accueil