Le monument aux Morts de Broyes est l'œuvre du sculpteur Marius Giot, enfant du pays, né à Etoges. Le marché avec la commune est passé le 13 juillet 1924.

Dans cette œuvre, Marius Giot s'inspire de la représentation des transis sur les tombeaux du XVe siècle et sans doute aussi du projet de Paul Landowski titrés "les Fantômes" qui prit place en 1927 sur la butte de Chalmont à Oulchy-le-Château (Aisne) pour commémorer la Seconde Bataille de la Marne.

Marius Giot a représenté un soldat décharné, les yeux clos, mort mais debout, figé dans le garde-à-vous, un mort présent comme le soulignent les mots gravés sous ses pieds. Ce soldat a la cage thoracique dénudée, comme offerte au sacrifice. Sa capote est ouverte, son ceinturon débouclé et la jugulaire de son casque dégrafée. Sans doute faut-il voir là, la symbolique du conscrit, du poilu mort qui redevient homme, même s'il continue à présenter les armes. ("Cimetières militaires et monuments aux morts de la Grande Guerre", Marne n° 288. Textes d'Alexandre Niess)

Liste des noms : Mémorial GenWeb

Broyes : les Morts Présents - Monument aux Morts
Broyes : les Morts Présents - Monument aux Morts
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

La signature de Marius Giot

.

Une autre carte postale

Une autre carte postale

Retour à l'accueil