L'Argonne de 1914-1915, c'est aussi l'épopée Garibaldienne, c'est-à-dire le renfort apporté par des volontaires italiens qui, tout comme l'avaient fait leurs pères ou leurs grands-pères en 1870-71 se sont joints aux troupes françaises pour combattre aux côtés de "leur seconde patrie", l'ennemi commun : le Prussien. ("la Guerre en Argonne" tome 1 de Claire Stratonovitch, éditions Ysec).

Rappelons que d'abord restée neutre lors du déclenchement des hostilités, l'Italie ne déclarera la guerre à l'Autriche-Hongrie que le 23 mai 1915. Mais dès le 6 août 1914, le Général Riccioti Garibaldi propose au gouvernement français l'aide de volontaires italiens. Celui-ci tergiverse, mais finit par accepter la création d'un régiment de marche purement italien au sein de la Légion Etrangère.

Cette unité constituée d’environ 2 000 combattants volontaires italiens existera de novembre 1914 à mars 1915.

Parmi ces volontaires, il y a six petits-fils de Guiseppe Garibaldi, héros de l’indépendance italienne, qui vont s'engager dans le 4e régiment de marche du 1er régiment étranger de la Légion Etrangère (commandé par Peppino Garibaldi). Deux d'entre-eux vont mourir en Argonne.

Le Monument : Situé dans le village de Lachalade (Meuse) il est érigé à la mémoire des 590 volontaires italiens morts en Argonne et des frères Garibaldi, Bruno (tué à Bolante le 26 décembre 1914) et Costante (tué au ravin des Courtes-Chausses le 5 janvier 1915).

Le monument en pierre de taille porte trois bas-reliefs en bronze : de part et d’autre, les portraits de Bruno et Costante Garibaldi et, au centre, une aile traversée par un glaive. Il est édifié par l’Association Nationale des Volontaires de Guerre d’Italie et inauguré le 21 avril 1932. le sculpteur est Sergio Vatteroni de Carrare.

www.verdun-meuse.fr

www.odysseo.generiques.org

www.lemonde.fr

Aux Volontaires Garibaldiens - Lachalade
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Près du monument, se trouve l’emplacement avec la croix du souvenir de l’ancien cimetière des Garibaldiens dont les corps ont été regroupés plus tard au cimetière italien de Bligny, près de Reims. Les corps furent exhumés de Lachalade à partir de 1919 et certains rendus aux familles, en Italie ou en France. Quelques-uns ont été enterrés au cimetière français de La Forestière sur les hauteurs de Lachalade.

Au total, sur près de 2 000 hommes, 590 Garibaldiens sont « morts pour la France ».

A noter que Lazare Ponticelli (1897-2008), dernier ancien combattant français de la Première Guerre Mondiale, a fait partie de ce régiment des Garibaldiens et a participé aux combats en Argonne.

Aux Volontaires Garibaldiens - Lachalade
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

La stèle en hommage aux Garibaldiens dans le cimetière militaire italien de Bligny, dans la Marne :

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

www.verdun-meuse.fr

Et pour finir, quelques photos du monument en hommage aux soldats italiens tombés en France lors de la Grande Guerre. Ce monument se trouve dans le cimetière du Père-Lachaise à Paris :

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Retour à l'accueil