Le monument aux Morts de Ville-en-Tardenois est situé en haut d'une rue, à l'entrée du village, face au plateau où se sont déroulés de nombreux combats. Inauguré le 22 octobre 1922 (ou 1923, les sources divergent-NDLR), cet ensemble fut réalisé par les architectes Félix Jacques et Laruelle Alexandre, et le sculpteur Warner Paul.

D'un réalisme naïf, il représente un soldat muni de tout son harnachement et saluant la liste des morts de la commune adossée à la paroi d'une tranchée. Celle-ci est montrée avec force détails qui ont pris avec le temps valeur documentaire : planches dressées solidarisées par des poteaux, surmontées de branchages tressés et de sacs de sable entre lesquels sont ménagées des embrasures de tir, entrée de cagnas (abris creusés dans la terre et où les soldats cherchaient le repos au milieu des rats et de la vermine). Seul élément symbolique de cette mise en scène : le coq chantant devant le lever de soleil annonciateur de la victoire.

Ce monument fort original est encadré par des témoignages directs de la guerre : un obus de 220 et deux crapouillots (mortiers de tranchées).

Source : "Cimetières Militaires et Monuments aux Morts de la Grande Guerre-Marne" Textes Alexandre Niess, collection "Itinéraires du Patrimoines".

Depuis quelques années, ce monument est peint.

cndp.fr/crdp-reims

l'Union.com

Monumentsmorts.univ-Lille3.fr

Ville-en-Tardenois - Le Coq et le Poilu
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Ville-en-Tardenois - Le Coq et le Poilu
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Liste des noms sur MémorialGenWeb.org

Deux photos du monument avant sa mise en peinture (culture.gouv.fr)

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Retour à l'accueil