Placée au nord du village de Massiges, la Vierge trône sur un socle où une plaque rend hommage aux enfants du village morts pour la France.

Sans doute érigée vers 1865 par la population de Massiges, en reconnaissance de la protection apportée au cours d'une épidémie de choléra, cette statue en fonte réalisée par les fonderies Antoine Durenne en Haute-Marne, représente la Vierge Marie, les bras tendus comme pour accueillir et protéger tous ceux qui l'approchent.

Prise dans la tourmente des combats dès septembre 1914, son socle fut détruit mais la statue resta toujours debout parmi les combattants, au milieu des abris sommaires des soldats du Corps d'Armée Colonial de la 4e Armée Française. Après la Grande Offensive de Champagne, engagée du 25 septembre au 6 octobre 1915, elle fut placée, appuyée contre un support de fortune, au milieu du cimetière militaire provisoire situé au bas de la Main, sur le terrain conquis de haute lutte. La Vierge devint la gardienne de ces morts. Au cours de son séjour dans le cimetière, elle reçut une balle sous le sein gauche et des abeilles bâtirent un essaim à l'intérieur de ce refuge. Ce fut la seule blessure qu'elle reçut au cours de la guerre, au mépris des violents combats qui durèrent quatre ans, tout autour d'elle.

Après la guerre les corps furent relevés du cimetière mais les abeilles restèrent dans leur abri. Le 31 mai 1931, la Vierge retrouva sa place sur le socle refait en partie avec les pierres d'origine et remis à son emplacement initial. Et les abeilles suivirent !

Le 12 avril 1970, la statue fut officialisée « Monuments aux Morts » de la commune de Massiges. C'est à cette époque que les abeilles quittèrent ce havre de paix, mission sans doute accomplie pour la statue.

Combien de combattants sont passés devant la Vierge en montant en ligne, l'implorant en silence et lui demandant protection ? Et combien de ces héros sont tombés sur les flancs de La Main de Massiges ? Certains y reposant encore... et pour toujours. (D'après Wikipédia)

La commune de Massiges a été décorée de la Croix de Guerre.

Marne14-18.fr

En France, aucune autre statue ne conjugue ainsi les aspects religieux et commémoratifs. Vous passerez obligatoirement devant elle en allant visiter le site de la Main de Massiges où les membres d'une association remettent les tranchées au jour.

Site officiel de l'association : LaMaindeMassiges.com

France3-régions - Histoires 14-18 il y a cent ans

Voir également sur ce blog : La Main de Massiges

Le monument : remarquez le trou sous le sein gauche (cliquez sur les photos)
Le monument : remarquez le trou sous le sein gauche (cliquez sur les photos)
Le monument : remarquez le trou sous le sein gauche (cliquez sur les photos)
Le monument : remarquez le trou sous le sein gauche (cliquez sur les photos)

Le monument : remarquez le trou sous le sein gauche (cliquez sur les photos)

Photos de la statue dans le cimetière (cliquez dessus)
Photos de la statue dans le cimetière (cliquez dessus)
Photos de la statue dans le cimetière (cliquez dessus)

Photos de la statue dans le cimetière (cliquez dessus)

Plaques et inscriptions : la 2e photo est la signature du fondeur "A. Durenne Sommevoire Hte-Marne" (cliquez sur les photos)
Plaques et inscriptions : la 2e photo est la signature du fondeur "A. Durenne Sommevoire Hte-Marne" (cliquez sur les photos)
Plaques et inscriptions : la 2e photo est la signature du fondeur "A. Durenne Sommevoire Hte-Marne" (cliquez sur les photos)
Plaques et inscriptions : la 2e photo est la signature du fondeur "A. Durenne Sommevoire Hte-Marne" (cliquez sur les photos)

Plaques et inscriptions : la 2e photo est la signature du fondeur "A. Durenne Sommevoire Hte-Marne" (cliquez sur les photos)

Le monument dans son ensemble et à ses pieds, une petite carte posée par une famille en hommage à un aïeul tombé dans cette terre crayeuse de Champagne :

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Retour à l'accueil