Située sur la route qui relie Reims à Ville-en-Tardenois, le cimetière militaire italien du mont de Bligny est sans doute l'une des particularités de ce secteur. Sur une superficie de 3,5 hectares, dominant un panorama bucolique, le cimetière compte 3 040 tombes individuelles et un ossuaire regroupant 400 corps. C'est le plus grand cimetière italien de tout le front français.

Cette nécropole contient les sépultures des soldats du 2e corps mais également des troupes auxiliaires italiennes de France (TAIF), militaires non armés chargés d'effectuer sur l'ensemble du front des travaux de construction de routes et de voies ferrées. Y reposent aussi des volontaires Garibaldiens qui ont combattu en Argonne. (Cliquez ICI). Tombés en 1914-1915, ils furent d'abord enterrés dans l'ancien cimetière de Lachalade (55), avant d'être regroupés à Bligny.

La grille d'entrée en fer forgée porte les armoiries de la maison royale de Savoie. Les croix en ciment présentent la particularité d'être disposées par rangées sur un soubassement commun.

cndp.fr/crdp-reims

Gallica

Odysseo.generiques.org

Bligny : Cimetière Militaire Italien
Bligny : Cimetière Militaire Italien
Plaques et grille de l'entrée (cliquez sur les photos)
Plaques et grille de l'entrée (cliquez sur les photos)
Plaques et grille de l'entrée (cliquez sur les photos)
Plaques et grille de l'entrée (cliquez sur les photos)

Plaques et grille de l'entrée (cliquez sur les photos)

Le monument, érigé au début des années 1920 par l'Union des vétérans de l'Argonne et dédié à la Légion garibaldienne (volontaires du 4e régiment de marche du 1er étranger), se situe à droite en entrant dans la nécropole. Il se présente sous la forme d'un bloc de pierre où une plaque en bronze a été apposée. Réalisée par les fonderies Codari et Dubru, elle est l'œuvre du sculpteur italien Alberto Cappabianca. Cette plaque représente trois victoires tenant des couronnes de lauriers au-dessus des sites argonnais où les Garibaldiens se sont illustrés : Bolante, Courtes-Chausses et le Ravin des Meurissons. Une épitaphe témoigne de l'engagement de ces soldats dans les combats de l’hiver 1914-1915 : "Ici reposent les os des anticipateurs de l'Argonne. Français et Italiens. Obéissez au commandement garibaldien".

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

L'allée centrale est bordée de grands ifs, arbre que l'antiquité romaine associait à la mort, tradition reprise dans de nombreux cimetières chrétiens. Au centre du cimetière, un autel en plein air est abrité par un baldaquin en béton armé en forme de temple soutenu par quatre colonnes doriques. Ce temple rappelle que 5 000 Italiens trouvèrent la mort en terre d France au cours du conflit. Dans les fondations de cet autel ont été déposés divers objets lors d'une cérémonie présidée par Louis Barthou, Ministre des Régions Libérés et par l'Ambassadeur d'Italie. Dans une caissette, un parchemin scellant l'amitié franco-italienne accompagne des clefs symboliques et les plans de construction du monument. De part et d'autre du temple des socles servent de support à des livres de bronze ouverts où est rappelée la participation des troupes italiennes au conflit.

Bligny : Cimetière Militaire Italien
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Bligny : Cimetière Militaire Italien
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)
Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)

Photos du 29 mai 1921 lors de la pose de la première pierre du Temple et de l'enfouissement de la cassette (lire ci-dessus). Photos des agences de presse Rol et Meurisse (sur Gallica.BNF.fr)

Sur le livre en bronze qui se trouve près de l’autel on peut lire que d’avril à novembre 1918, le 2e corps d’armée italien constitué par les 3e et 8e divisions réparties dans les brigades d’infanterie Napoli" et Salerno" et dans les brigades d’infanterie "Brescia" et "Alpi" a combattu dans le secteur de Reims entre Vrigny (Marne) et Jaulgonne (Aisne), en Argonne et dans le secteur à l’est de Soissons encadré dans les 5e, 10e et 3e armées françaises. Il est également mentionné que la grande unité italienne commandée par le général de division Alberico Albricci a eu plus de 9 000 morts dans de : « durs et victorieux combats ».

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Les combats ce déroulent ici à partir de juin 1918. Est concerné le 2e corps d'armée italien. Il relève sur la vallée de l'Ardre les troupes en position sur la première ligne, sur le côté gauche de la petite rivière jusqu'à la cote 240, à l'ouest de Vrigny.

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Bligny : Cimetière Militaire Italien

.

De l’autre côté de la route, face au cimetière est reconstituée une voie romaine bordée de cyprès et qui conduit à une colonne brisée. Elle est l’hommage de Rome aux 5 000 Italiens tombés en combattant pour la France pendant la Grande Guerre.

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

Bligny : Cimetière Militaire Italien

Vue générale du cimetière depuis le monument de la 19e Division Britannique. La photo N&B est prise lors de la cérémonie du 29 mai 1921 :

Cliquez sur les photos
Cliquez sur les photos

Cliquez sur les photos

D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos
D'autres cartes postales, cliquez sur les photos

D'autres cartes postales, cliquez sur les photos

Vue sur le Tardenois. Regardez les petits points blancs sur la crête en haut à gauche, ce sont les croix de la nécropole nationale de Bligny - La Croix Ferlin.

Les photos ont été faites en 2007, 2012, 2014 et 2016.

Voir également sur ce blog :

- "Aux Volontaires Garibaldiens - Lachalade"

- "Le cimetière Italien de Soupir"

Bligny : Cimetière Militaire Italien
Retour à l'accueil