Le monument aux morts de Saint-Etienne-à-Arnes (Ardennes) est situé près de l'église, sur un petit terre-plein au milieu du carrefour des routes menant, l'une à Sommepy-Tahure, l'autre au cimetière allemand.

Occupé comme la totalité du département des Ardennes pendant la Grande Guerre, le village situé non loin du site du Blanc-Mont (Marne), sera libéré en ocotbre 1918 par les 2e et 36e Division US, rattachées à la IV Armée Française.

L'oeuvre se trouve dans un espace qui lui est dédié fait d'un entourage de béton et de gravier. Un second encadrement de béton surmonté petites colonnes reliées entre-elles par des chaines, enserrent le monument constitué d'un socle de béton flanqué de marches en façade. Sur ce socle une colonne de pierre taillée supporte la statue représentant un soldat penché vers l'arrière est protégeant le drapeau. Cette sculpture de série, faite ici de pierre reconstituée se trouve sur le catalogue des "Marbreries Générales de Paris" (Urbain GOURDON directeur). Elle est intitulée "Le Soldat au Drapeau (n°2139 au catalogue du fabricant). Elle est présente sur des dizaines de monuments en France et dans des matériaux différents : bronze, fonte de fer bronzée, marbre, pierre artificielle.

La particularité de ce monument réside dans la plaque émaillée située sous la croix de guerre sculptée et comportant les noms des enfants du pays morts pour la France : devant les palmes d'olivier et de chêne, un casque est au centre, au croisement entre un fusil et une épée, cette dernière étant rarement représentée sur les monuments aux morts. Sa citation est aussi exceptionnelle : "Aux enfants de Saint-Etienne-à-Arnes morts pour la défense du Droit, de la Justice, et de la Liberté".

Le sculpteur est inconnu, comme pour toutes les oeuvres des Marbreries Générales. Le monument est inauguré le 29 avril 1923. Une plaque à l'arrière de la colonne indique la date.

Situation, cliquez sur les photos.
Situation, cliquez sur les photos.
Situation, cliquez sur les photos.
Situation, cliquez sur les photos.

Situation, cliquez sur les photos.

Plaques et sculptures : cliquez sur les photos.
Plaques et sculptures : cliquez sur les photos.
Plaques et sculptures : cliquez sur les photos.
Plaques et sculptures : cliquez sur les photos.
Plaques et sculptures : cliquez sur les photos.

Plaques et sculptures : cliquez sur les photos.

Sur le socle, sous la colonne, deux plaques émaillées certainement posées à la demande des familles s'effacent au fil du temps. On retrouve les noms des deux soldats sur la plaque du monument : Jacquet Marcel et Desselle Julien :

Photos faites respectivement en 2012 et en 2016. (Cliquez dessus)
Photos faites respectivement en 2012 et en 2016. (Cliquez dessus)

Photos faites respectivement en 2012 et en 2016. (Cliquez dessus)

Le monument vu de dos, cliquez sur les photos.
Le monument vu de dos, cliquez sur les photos.

Le monument vu de dos, cliquez sur les photos.

Le soldat au drapeau, cliquez sur les photos.
Le soldat au drapeau, cliquez sur les photos.
Le soldat au drapeau, cliquez sur les photos.
Le soldat au drapeau, cliquez sur les photos.

Le soldat au drapeau, cliquez sur les photos.

Photos faites en 2012 et 2016.

Retour à l'accueil