Située à 20 km au nord de Reims et donc en zone occupée en 1914-1918, Warmeriville est un lieu de casernement et de repos pour les armées allemandes pendant toute la durée de la guerre. Un cimetière militaire allemand est implanté derrière le cimetière communal. Le village a été décoré de la Croix de Guerre.

A l'occasion du Centenaire de la guerre de 1914-1918, la commune retrace les 4 ans d'occupation au cours desquels elle est devenue une base arrière des troupes allemandes positionnées autour de Reims. Documents authentiques, photos et vidéos, objets civils et militaires illustrent cette période où la vie des habitants était difficile entre les exigences d'un occupant intraitable et les pénuries habituelles en période de guerre. (Du 11/10/2016 au 11/11/2018. (Renseignements : Warmeriville.fr)

Le monument aux morts : C'est une stèle, œuvre originale d'Eugène Bourgoin (1880-1924), sculpteur originaire de Reims, qui représente un poilu mourant, la main gauche sur le cœur, agonisant au pied d'une grande croix en bas relief sur laquelle se penche l'archange Saint-Michel, ce qui donne un caractère religieux incontestable à ce monument républicain. C'est un des rares monuments aux morts de la Première Guerre Mondiale dans la Marne qui arborent des symboles religieux, dérogeant à la règle qui voulait que ne figurent sur les monuments aux morts communaux que des symboles laïques et républicains.

Cette œuvre qui fut inaugurée le 2 août 1925, s'insère dans un parc public au bord de la Suippe. Le monument est encadré de deux pièces d'artillerie russes portant des caractères cyrilliques. ("Cimetières Militaires et Monuments aux Morts de la Grande Guerre")

Liens à lire : Catreims.free.fr

Les deux pièces d'artillerie près du monument sont des canons russes de 203 mm, modèle 1892. Ils ont été récupérés par l'armée allemande et capturés le 26 septembre 1918, par le 5e Bataillon du 4e Régiment de Tirailleurs Tunisiens de la Division Marocaine.

Warmeriville : Le Poilu mourant
Warmeriville : Le Poilu mourant
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.
Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.

Les détails de la stèle, cliquez sur les photos.

Warmeriville : Le Poilu mourant
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.
Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.

Les inscriptions et plaques, cliquez sur les photos.

Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.
Les canons et obus, cliquez sur les photos.

Les canons et obus, cliquez sur les photos.

Les photos de l'inauguration ci-dessous, sont du photographe rémois Lucien Loth :

Cliquez sur les photos.
Cliquez sur les photos.
Cliquez sur les photos.
Cliquez sur les photos.

Cliquez sur les photos.

Warmeriville : Le Poilu mourant
D'autres cartes postales, cliquez dessus.
D'autres cartes postales, cliquez dessus.
D'autres cartes postales, cliquez dessus.
D'autres cartes postales, cliquez dessus.

D'autres cartes postales, cliquez dessus.

Retour à l'accueil